dimanche 28 octobre 2012

Vidéo des inondations dans les Hautes-Pyrénées

Eric, Fred et moi


Salut,

La semaine dernière a eu lieu une grande perturbation sur les massifs pyrénéens: de gros orages ont éclatés sur de la neige fraichement tombée, et une quantité invraisemblable de pluie s'est abattue dessus. C'est la recette idéale pour satisfaire les kayakistes, tous les ingrédients sont réunis! Résultat: une crue démentielle, que l'on peut qualifier d'inondation, a envahie nos rivières pyrénéennes. De l'eau noire, terreuse, des arbres déracinés, des barrages infranchissables, des rapides habituellement plats sont transformés en véritables missions kamikaze, des routes bloquées, des ronds-points envahis par les déchets de la rivière… voici ce qu’on a rencontré.

C’est bizarre, mais les seuls contents de la situation, c’était nous, les kayakistes. Tous les habitants se regroupaient au bord de la rivière, prenaient en photos les ponts qu’ils voyaient fracassés par les arbres et les torrents. Nous, on s’occupait plutôt de trouver un endroit praticable, un rapide ou il est possible de descendre. D’habitude, on s’entend dire qu’il n’y a jamais assez d’eau, on en voudrait toujours plus. Cette fois c’était différent, dame nature nous a calmé et on pensait « c’est bon là, ça suffit, sinon on ne pourra pas y aller… ».

L’endroit idéal, on l’a trouvé dans le dernier rapide des gorges de Luz. Une ligne droite parsemée d’énormes rouleaux qui barraient la moitié de la rivière dans des gorges profondes a été validée. Gopro sur le casque et c’est parti. Une ambiance différente de d’habitude régnait: aucun droit à l’erreur, un fracas assourdissant, aucun endroit pour embarquer… cela a fait monter la pression !

La descente s’est très bien passée, suivie sur la route par nos potes. Arrivés en bas, une joie immense, après avoir descendu ce challenge sans encombres.

Eric, Nouria et moi


Il aurait été inconcevable de louper un truc pareil. Une crue aussi haute n’arrive qu’une fois dans une vie de kayakiste. Fred Dumont, Fafa Poueyto, Eric Deguil, Nouria Newman et moi avons été présent ce jour là, à pagayer à travers des vagues de 3m et des rouleaux gros comme des camions. Des sensations géniales, un souvenir énorme gravé dans nos petites têtes.

Eric Deguil


Maxime Mitaut
Nouria Newman
Fred Dumont

Fabrice Poueyto
A la fin de la descente: trop contents!


C’était parfait, c’était du bon kayak, c’est carrément à refaire…

Voici la vidéo de cette journée réalisée par Thomas, une autre suivra dans quelques semaines sur les autres rapides descendus les jours d’après. Merci à Arnaud et à Jérem pour les photos !


Le groupe au complet

Max

Fafa

Fred Dumont et Fafa en second plan

Eric Deguil

Moi parmi les déchets emportés par la crue (triste découverte de la journée).



A bientôt,

Max.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire